AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Elyandra futur Viper

Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 16:18

Elyandra Seth
On a tous perdu quelque chose, moi c'est ma sœur et les Vampires c'est leur vie.


   
   
   

   

   
  • Classe :Lieutenant Viper de l'unité II
  • Âge :22 ans
  • Cercle & ville :Sicarius, académie Viper
  • Métier :Viper
  • Famille :Parents humains et vivant, petite sœur  vampire.

  •    

   

   
Psychologie

   En observant sa manière d'agir on peut rapidement se rendre compte que la détermination est une part importante de sa personnalité. Lorsqu'on lui confie une mission elle met tout en œuvre pour la mener à bien et plus elle rencontrera des obstacles et plus sa volonté d'accomplir sa tâche augmentera. Elle apprécie énormément les défis et le danger, principalement pour l'excitation ressentit face à eux, ainsi que pour le plaisirs d'être parvenu à atteindre son but malgré leur présence. Elle aime également, parfois plus, les défis lancés par ses camarades Vipers, principalement ceux jouant avec le règlement de l'académie. Cependant elle n'ira pas jusqu'à aller contre des règles importantes, mais jouera plutôt sur les différentes compréhensions possibles.

Prenant à cœur les missions et estimant que si l'un de leurs supérieurs a jugé son équipe capable de la finaliser, elle n'acceptera aucun échec. Que ça soit pour la tâche ou les différentes étapes à exécuter pour la mener à bien, elle n'hésitera pas à se montrer autoritaire, parfois trop, si elle estime que les choses ne vont pas comme il le faut ou que ses coéquipiers sont plus lents qu'elle à effectuer leur tâche.

De manière générale, Elyandra n'est pas un modèle de patience, excepté envers les nouvelles recrues, bien que ses réserves s'amenuisent à mesure qu'ils avancent dans leur apprentissage. Au début, lassée par l'inaptitude des aspirants, elle effectuait leur travail à leur place ou leur fixait leur armement. Elle agissait de la même façon envers tout le monde, mais ses compagnons lui ont rapidement fait comprendre que ce n'était pas leur rendre service. Comment apprendre si on fait à notre place ? Depuis elle commence par aider les autres à réussir ce qu'ils ne parviennent pas à faire, tout en leur rabâchant qu'ils ne pourront pas toujours compter sur les autres et espérer que quelqu'un le fasse à leur place ou les aide. Tirade qui fait sourire ceux connaissant son ancienne méthode.

Cependant, sa personnalité n'est pas que dureté, elle possède quelques traits plus légers. Ainsi, elle ne résiste que difficilement à l'appel des sucreries, par exemple si elle s'aperçoit qu'un gâteau est oublié sur une table sans personne autour, elle hésitera quelques secondes à le prendre ou à le laisser sur place, bataillant entre son désir de le manger et son côté un peu plus responsable. Il n'est pas rare que des proches la provoque en lui demandant de faire telle ou telle chose en échange de sucreries. Néanmoins, il y a une chose qu'elle ne pourra jamais faire, pas même pour toutes les gourmandises de l'académie ; monter sur le Mur. Elle a une peur bleue du vide, elle s'en est aperçu la première fois qu'elle a débuté son ascension. Elle était restée paralysée au quart, ses compagnons d'armes ont du l'aider à descendre et la raccompagner à l'académie.

Ainsi, dès que son unité doit aller faire une ronde sur le Mur, elle laisse ses deux compagnons s'y rendre seuls, pendant qu'elle s'entraîne au combat ou entraîne les plus jeunes Vipers. Au début, elle avait reçu l'ordre de se reposer seulement elle n'acceptait pas de dormir alors que ses compagnons effectuaient une surveillance. N'aimant pas rester à ne rien faire, elle ne peut pas rester assise à les attendre, surtout qu'il y a de tonnes de choses à faire d'après elle.

Ayant toujours vécu dans le cercle familial et n'ayant jamais cherché à se lier à qui que ce soit, elle se retrouve souvent « piégée » lorsqu'elle s'adresse à quelqu'un, ne sachant pas quoi répondre ou quoi faire. Ne sachant pas toujours faire la différence entre taquinerie et moquerie et, surtout, ignorant de quelle façon les compliments doivent être pris.


   
Physiologie

   Il est dit que la distance ne permet pas de reconnaître une personne, et pourtant, la silhouette d'Elyandra est assez caractéristique. On peut en effet la qualifier de carrée, sans tomber dans l’excès ça reste une jeune femme. Disons plutôt qu'elle est musclée et que ça nous empêche de la confondre avec l'une des ces nobles dame à la silhouette aussi fine qu'une brindille. On le sais tous, le caractère est assez visible dans la gestuelle de la personne et la jeune Viper ne fait pas exception. Sa démarche est sûr et assurée, on ne la voit que rarement devenir flegmatique et mal-assurée, enfin tout dépend de l'heure, de son état de fatigue et si elle est blessée ou non.

Naturellement plus elle s'approche et plus il est facile de distinguer sa morphologie et donc de la reconnaître. Par exemple on peut commencer à repérer son style vestimentaire qui reste assez personnel même si ce n'est pas une tenu inhabituelle. Dans un premier temps on aperçoit son manteau, qui est sous la forme d'une cape à capuche de laine de la couleur de l'émeraude parfois de couleur noir. Sur cette même cape elle a demandée un renforcement en acier au niveau des épaules ce qui alourdis le manteau, mais lui permet de la garder lors d'un combat et d'être protégée un minimum. Si elle revient d'un combat ou part en mener un on pourra voir des brassards en planche. Brassard mêlant cuir et acier. On pourra également entrevoir une armure sur son buste, parfois en forme de corset.

Puis, la distance étant de plus en plus réduit, on peut reconnaitre la forme de son visage. Non pas qu'elle soit extraordinaire, mais plutôt parce que sa forme légèrement ovale lui donne un air presque enfantin. Ou plutôt, à peine sorti de l'adolescence. Malgré tout c'est un visage marqué par l'assurance et les différentes épreuves subie par Elyandra qui est encadré par des mèches couleurs ébène.

Sa chevelure n'est jamais attachée, enfin sauf lors de ses entraînements à l'académie, la jeune Viper estime qu'ils ne sont pas assez long pour être attachés fréquemment. Enfin c'est surtout qu'elle ne veut pas perdre de temps à les attacher avant chaque mission, ils n'arrivent qu'au niveau de ses épaules après tout. Néanmoins ils sont assez long pour encadrer parfaitement son visage, il y a même quelques mèches qui lui tombe devant ces yeux bleu.

Ce qui ne l'empêche pas d'avoir un regard empli de défi et de détermination, et ce, n'importe quand et devant n'importe qui. Étant particulièrement sûr d'elle et ne jurant que par le défi, elle se tient parfaitement droite et la tête bien haute. Sauf les jours de fatigue, dans ce cas sa main est presque obligée de soutenir sa tête ou de se placer devant sa bouche. Lorsque celle-ci est fermée on ne peut que rarement y apercevoir un sourire franc.

Tâchant de contenir ses émotions, elle essaye tant bien que mal de ne pas étirer ses lèvres donnant lieu à une ombre, une supposition de sourire. On pourrait presque douter de son existence. On peut continuellement trouver une lanière de cuir marron ornée d'un pendentif triskel, le tout entourant parfaitement son cou à peine bronzé.

Et enfin, on se retrouve face à Elyandra, une jeune Viper respirant l'assurance et le défis. Toujours vêtue de façon à pouvoir se protéger d'un éventuel assaut. L'ombre de son sourire cachant à lui seul ses défaites et ses blessures, ses victoires et ses joies.
   


   
Histoire

   Je hurle son nom, leur nom, celui de Cassandra et de Gemsilica. Je hurle ma colère vis à vis de cette femme. Je hurle mon désespoir et mon échec.

   Je me réveille en sueur sur un lit de draps blanc. Un cauchemar, ce n'était qu'un cauchemar, enfin plutôt un souvenir. Je me lève et m'approche, un peu tremblante, de la seule fenêtre de la chambre. Ce souvenir m'a secoué plus que je ne l'admettrais jamais, pourtant je le laisse revenir à la surface et me remettre en mémoire ma vie avant le départ de Cassandra.


   
*****

   - Ely attends-moi !
   - Dépêches-toi, ça va bientôt commencer !
   - Je suis fatiguée moi, cours moins vite sinon je dis tout à maman !
   - Pfff, rapporteuse.
   - Même pas vrai. Porte-moi, je suis fatiguée.
   - Hors de question !

   *****

   D'aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours chamaillée avec ma petite sœur. Elle était toujours dans les jupes de notre mère à se plaindre de moi ou des autres, à réclamer de la tendresse et de l'attention, et ce, depuis ses trois ans environ. Du haut de mes dix ans, je pensais jalousement qu'elle voulait s'approprier ma mère et je les détestais pour ça. Ma sœur pour son désir et ma mère pour céder à ce que je nommais des caprices. Heureusement pour nous tous, mon père m'avait expliqué qu'un enfant avait toujours besoin de sa mère, de plus mon père m'accordait bien plus de temps qu'il n'en accordait à Cassandra.
   Après cette discussion, ma jalousie s'était presque effacée, pas entièrement, mais suffisamment pour leur pardonner à toutes les deux et considérer un peu plus ma jeune sœur. Je passais de plus en plus de temps avec elle, lui montrait ce que nos parents m'avait appris, quant à ma mère elle prenait garde à s'occuper un peu plus de moi. Juste de moi. Naturellement tout ne s'était pas déroulé parfaitement du jour au lendemain.
   Si la relation avec ma sœur s'était améliorée de jour en jour, notre caractère différent ne nous permettait pas d'être toujours en accord. On se disputait de plus en plus souvent, tantôt parce que je n'acceptais pas qu'à six ans, elle ne sache pas se repérer dans la ville ou se défendre lorsque notre père nous embêtait et tantôt parce qu'elle attendait de moi que je joue avec elle à la poupée ou que je l'aide à repriser ses vêtements.

   
*****

   Parce que je l'apprécie malgré nos différences je réduis mon allure au risque de rater le début de la présentation des Vipers. En 15 ans, je n'ai encore jamais vu ces fameux monstres, mais je ne peux pas douter de leur existence. Comment le pourrais-je en voyant chaque habitant frémir en entendant le nom de cette nuit de malheur, même mes propres parents semblent la craindre. J'ai déjà assisté à plusieurs présentations de ce groupe, j'ai également écouté quelques présentations des Nalys, mais ils m'intéressent beaucoup moins, après tout ils ne sont que des chasseurs. La clameur au loin nous informe qu'ils ont commencé, même si je connais leur discours par cœur, je n'ai pas envie de les rater alors j'attrape la main de ma petite sœur et lui fait accélérer son allure. Elle râle un peu, mais s'arrête rapidement en voyant la foule au loin. Comme toujours leur apparition entraine un attroupement sur la place, la plupart sont déjà venus les années précédentes, d'autres à l'instar de ma sœur viennent pour la première fois. Peut-être que les nouveaux visages se demandent la raison d'un tel regroupement et pourquoi plusieurs personnes sont si ravies de les voir, en tout cas je connais la raison qui a poussée ma sœur à me demander de l'emmener avec moi.

   Pour l'occasion, les Vipers ont bâti une estrade. A l'exception de la jeune femme, ce sont les mêmes que les années précédentes. L'instructeur nous informe qu'elle est une nouvelle recrue de l'unité VI et que son prédécesseur a malheureusement perdu la vie lors d'une bataille contre leurs ennemis. Il poursuit en nous rappelant que les créatures de la nuit sont dangereuses et qu'il faut impérativement être entrainé pour avoir une chance de les battre. Comme toujours l'instructeur insiste sur les dangers encourus et comme toujours les membres de l'unité adoucissent la chose en signalant qu'avec l'entrainement le danger est réduit, que c'est un plaisir pour eux de protéger la population. C'est assez plat et pour le moment personne ne semble vraiment comprendre et écouter, jusqu'à ce le lieutenant de l'Unité se mette enfin à parler.

   Il est éloquent, sûr de lui, il nous rappelle que le danger est partout autour de nous, toujours. Chasser ces monstres n'est pas un jeu, c'est simplement le devoir des Vipers. Il affirme que même si le but de leur présence est de nous avertir des dangers plusieurs personnes se feront tuer lors de ces nuits et plusieurs jeunes disparaitront à l'aube de leur adolescence. La violence de ses propos fait naitre le silence dans la foule pendant quelques secondes, puis, il se fait huer et injurier. On ne veut pas le croire, on lui demande pourquoi ils sont là s'ils ne sont pas réellement capables de les protéger. Je ne m'inquiète pas, chaque année on l'injure et chaque année il parvient à faire taire la foule par la justesse de ses mots, aussi durs soient-ils. La jeune femme prend alors la parole, il me semble que sa réaction surprend les trois hommes autant que nous. Cette jeune femme nous interroge et attend nos réponses avant de poursuivre. Serions-nous capables de protéger nos foyers sans eux ? Le nombre de disparus et de morts serait-il moins grand sans eux ? Non, elle ne nous interroge pas, elle nous blâme d'être aussi insultants et ignorants. Son lieutenant dépose une main sur son épaule, je pourrais jurer que ses yeux son remplis de larmes et je ne suis sûrement pas la seule à en avoir l'impression. Un silence coupable s'installe et l'instructeur nous parle des précautions à prendre pour éviter de voir les jeunes disparaitre et des supposées méthodes employées par les créatures pour les enlever. Ni ma sœur, ni moi sommes nées durant l'une des nuits de cauchemar, alors je n'écoute pas entièrement. Je préfère tirer ma sœur en arrière pour rentrer chez nous, depuis un moment elle agit bizarrement et je soupçonne une envie pressante ou tout simplement un manque d'intérêt.
 

*****

Ce jour où nous sommes revenus pour la première fois toutes les deux ensemble de la présentation des vipers, Cassandra s'est réfugié dans les bras de ma mère. Une fois de plus, je racontais tout ce qui venait de se dérouler, ne pouvant pas m'empêcher à l'époque de parler encore et encore de ces discours qui me fascinaient. Je songeais alors déjà à rejoindre leur rang, mais le refus quasi certain de mon père me rebutais. Quoique même s'il avait accepté, je n'étais pas tout à fait prête à quitter le foyer. Il me fallait encore un peu de temps pour admettre l'idée de ne plus voir aussi souvent ma famille.


Le temps passait et ma relation avec ma sœur changeait, si on partageait un peu plus de moments à deux ce qui solidifiait nos liens, son affection de plus de plus profonde pour les belles parures hors de prix nous éloignait. Ses manières devenaient plus distinguées et elle s'éloignait de notre mère. Elle semblait vouloir devenir une petite princesse, ou simplement une noble. Je supposais que sa transformation était causée par la personne qu'elle voyait depuis quelques temps, une fille bien habillée et incroyablement distinguée d'après Cassandra. Je ne comprenais pas son admiration pour cette femme, ce qui nous mettais à égalité puisqu'elle ne comprenait pas mon admiration pour les Vipers. Cette femme je voulais la rencontrer pour savoir ce qu'elle racontait à ma sœur, mais je ne trouvais pas le moment. Ma priorité c'était d'apporter des herbes à notre mère pour ses remèdes, ça ne me prenais pas toute la journée, mais le reste de mon temps je le passais auprès de mes amis ou de mon père. Il m'emmenait souvent avec lui chasser dans la forêt et m'apprenait ensuite la meilleur façon de cuisiner nos prises. J'avais toujours un peu de mal à ôter la peau, non pas par faiblesse féminine, mais plutôt parce que je m'y prenais mal. Je ne doutais pas d'y parvenir un jour, même si ça risquait d'être assez long.
   Lorsque je ne chassais pas avec mon père, je retrouvais mon petit groupe d'amis composé de six personnes, en me comptant. La plupart de notre temps on le passait à trainer dans les rues en aidant toutes personnes qui en avait besoin. La plupart des membres du groupes voulaient rejoindre soit les Vipers, soit les Nalys, il nous semblait donc naturel d'agir le plus proche possible de nos protecteurs et idoles. De temps à autre on se rendait dans les établissements scolaires pour donner un coup de main aux professeurs ou simplement pour apprendre d'eux. Cependant, peu importait mon activité mon esprit était obsédé par la transformation de ma sœur.


   
*****

   J'ai attendu un mois avant de me décider à rencontrer cette femme et j'aurai attendu plus longtemps si je n'avais pas remarqué la tristesse et la crainte sur le visage de mes parents. Si au début ils essayaient d'empêcher Cassandra de rejoindre cette femme, maintenant ils ont complètement abandonné l'idée. Je crois qu'ils ont abandonné toute notion d'autorité envers elle, et peut être même plus. Elle entre et sort à sa guise du haut de ses onze ans, alors que je suis encore obligée de leur demander la permission de sortir et dois rentrer avant le lever de la lune. J'ai pourtant atteint les dix-huit ans.

   Finalement, le jour où j'ai choisis de la suivre est venue. Lorsque Cassandra quitte la maison j'annonce à mes parents que je suis fatiguée et m'enferme dans ma chambre. Bien sûr c'est pour mieux partir, je n'ai pas de difficultés à me hisser sur le rebord de la fenêtre pour me laisser tomber de l'autre côté, le sol n'est pas loin et je ne risque rien. Doucement je rejoins l'allée principale pour suivre ma sœur de loin, étrangement elle quitte la ville alors qu'elle nous a toujours indiqué qu'elle la rencontrait à l'auberge. On ne marche pas très longtemps avant d'apercevoir au loin la faible lueur des flammes. Si ma sœur s'approche sans hésiter, je prends quelques instants avant de me décider à m'approcher pour me cacher derrière un bosquet. Je ne pense pas avoir été vu par l'une des deux.

   En voyant la femme près du feu, je comprends pourquoi ma sœur souhaite tellement avoir de belles tenues. Cette personne est particulièrement jolie. Non, elle est magnifique. A la lumière du feu de bois, ses cheveux semblent être aussi rouge que le rubis et sa robe parait scintiller, voir rougeoyer. Sa simple présence impose le respect. Lorsqu'elle parle sa voix tranche avec sa magnificence, ou plutôt elle rend la jeune femme redoutable. Elle est sûre d'elle, n'attend pas une réaction autre que l'adoration et le respect, sa voix est celle d'une reine parlant à sa subordonnée. Une subornée qu'elle tiens à garder d'après ses propos. Elle lui assure qu'elle mérite mieux que sa vie actuelle, elle lui promet robes et bijoux, puissance et respect. Elle lui promet de tout lui offrir à condition qu'elle revienne au même endroit avec un sac contenant quelques affaires avant le lever du soleil. Sous mes yeux surpris Cassandra s'empresse de partir en lui promettant de revenir le plus vite possible.

- Si tu sortais de ta cachette petite fille, que l'on discute pendant l'absence de ta précieuse sœur ?

   Surprise je m’exécute et m'approche d'elle pour prendre la place occupée précédemment par Cassandra.

   - Qui êtes vous ? Que voulez-vous de ma sœur ? Pourquoi l'obliger à quitter notre foyer ? Comment pouvez-vous vous le permettre !
   - Pour quelqu'un qui idolâtre les Vipers et se rend chaque année à leur conférence, tu es plutôt lente à comprendre la situation.
   - Comment..
   - Parce que ta sœur me l'a dit, tout simplement. Elle parle beaucoup tu devrais le savoir toi qui tiens à elle. Quoique, tiens-tu réellement à elle ? Tu ne viens pas de comprendre ce manège qui dure depuis quelques années, pourtant tu te décides à mettre la situation au clair seulement maintenant. Allons petite fille desserre tes poings, ça ne t'aidera pas à réfléchir. Utilise donc tes soi-disant connaissances pour comprendre la situation et presse-toi un peu je n'ai pas tout de mon temps, il faut encore que j'accueille ta sœur au sein de ma famille.
   - Vous n'avez pas répondu à mes questions et ne soyez pas trop sûre de vous, je ne vous permettrais pas d'emmener ma sœur ! Et cessez de m'appeler ainsi, notre différence d'âge n'est pas si grande.
   - Cesse de regarder uniquement avec tes yeux, je suis bien plus âgée que tu le crois. Quand à ta sœur, elle est destinée depuis sa naissance à vous quitter pour nous rejoindre. Nul enfant né durant notre nuit pourpre ne vous sera laissé. Attends, ne me dit pas que tu ignorais les conditions de naissance de ta sœur ? Es-tu si faible pour que ni ta sœur, ni tes parents n'aient osé t'en parler ? Pauvre petite fille, toi qui pensais tout savoir, tu es la dernière à comprendre.
   - Elyandra ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?
   - Monstre, vous êtes l'un de ces monstres de la lune rouge ! Cassandra éloigne-toi d'elle ! Maintenant !
   - Arrête, tu te trompes ! Ils ne sont pas les monstres que l'on veut nous faire croire et je fais partie des élus moi aussi. Un jour, bientôt, je rejoindrais leur rang et deviendrais l'une des leurs. Je gagnerais puissance, pouvoirs et je pourrais avoir tout ce que je souhaite, ils ne sont en rien ce que l'on veut nous faire croire. Dame Gemsilica, je suis prête à vous suivre.

   Je tente de la retenir, mais mes mots se noient dans ma gorge. Cette femme, cette Gemsilica invite ma sœur à passer devant elle tout en me regardant d'un air froid. Non, d'un air victorieux. L'un de ses monstres vient d'enlever ma sœur sous mes yeux sans que je ne puisse rien y faire. Par désespoir je me laisse tomber au sol, ma main rejoint une petite pierre que je lance en direction de cette maudite femme. Inutile, les Vipers l'ont dit, on ne peut rien contre eux sans avoir reçut un entrainement. La pierre est immobilisée, je vois cette femme effectuer un bref mouvement de la main et la pierre revenir vers moi. Je ne bouge, trop abattue par ma défaite. Par chance, ou par moquerie de la part de cette femme, le projectile ne fait que me frôler.

   
*****

Je me tourne face au lit que je viens de quitter, me voici désormais Lieutenant de l'Unité II. Je me souvient encore de la rencontre avec les autres membres, au début on se parlait peu voir pas du tout nos caractère étant assez différent. Au fur et à mesure on a apprit à se faire confiance mutuellement et à former une équipe soudée. Et surtout, ils m'ont accepté comme lieutenant et j'ai appris que mon rôle ne consiste pas simplement à diriger, mais aussi à déléguer et aider. En soupirant je m'éloigne de la fenêtre, attrape des vêtements et me rend dans la salle d'eau. Dans peu de temps je dois retrouver le reste de l'unité pour faire une ronde de quelques jours à Safaptal. Cette ronde va nous permettre de quitter notre routine qui manque d'action. J'apprécie de rentrer à l'académie après une mission pour me reposer, mais j'aime encore plus la quitter et voyager. La lune apparait, voici venu l'heure de partir. J'en profiterais pour tuer chaque Vampire que nous croiserons et empêcher d'autres enfants de partir.


   
   
   
   

   

       
  • Orientation sexuelle : Elle ne s'en intéresse pas.
  • Côté cœur :En couple avec sa colère et ses armes
  • Rêve/but :Radier les Vampires d'Obscuria et retrouver sa soeur
  • Crédit avatar :Je ne sais plus de qui ça vient...

  •    

   

   

   

   

   

   De l'autre côté du miroir
   

   
  • prénom/pseudo : Elyandra
  • Age : Majeur
  • Comment as tu connus le forum ? ..
  • Quelque chose à dire ? /


Dernière édition par Elyandra Seth le Ven 14 Mar - 19:17, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 18:43

Bienvenu sur le forum !
Si tu as fini t'as fiche, fait le moi savoir.
en attendant j'ai relevé ce qui était sans doute une faute frappe ou un copier/coller de word qui a
beugué mais il manque la fin d'une phrase dans la partie psychologie :



Citation :
Ainsi, dès que son unité doit aller faire une ronde sur le Mur, elle laisse ses deux compagnons s'y rendre seuls, pendant qu'elle s'entraîne au combat ou entraîne les plus jeunes Vipers. Au début, elle avait reçu l'ordre de se reposer seulement elle n'acceptait pas de dormir alors que ses compagnons effectuaient une surveillance. N'aimant pas rester à ne rien faire, elle ne peut

Ayant toujours vécu dans le cercle familial et n'ayant jamais cherché à se lier à qui que ce soit, elle se retrouve souvent « piégée » lorsqu'elle s'adresse à quelqu'un, ne sachant pas quoi répondre ou quoi faire. Ne sachant pas toujours faire la différence entre taquinerie et moquerie et, surtout, ignorant de quelle façon les compliments doivent être pris.


Elle ne peut pas quoi ?^^

Bref voila voila...
Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 19:18

Merci !

Ma fiche est terminée oui.. J'ai également ajouté ce qu'il manquait.
Énora Darkraven
avatar
Valatiosa


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 19:45

bonjour/bonsoir et bienvenu

_________________
Leila Swunny
avatar
Favoris de Raphaël


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 19:53

Bienvenue parmi nous ~

_________________

  • Who I am ?

    You're blood ♥️

    I'm a vampire and I love drink blood



Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 20:00

Ok, j'espère que tu te plaira parmi nous c'est notre première viper non ?^^
Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Ven 14 Mar - 20:06

Merci tout le monde !

Et du coup ma fiche est correct ou pas ?
Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Sam 15 Mar - 11:34

Pour moi je pense qu'il n'y a pas de problème.
Tu sera validé d'ici la fin de la journée.^^
Bonne chance pour le jeu et si jamais t'as des questions, n'hésite pas à demander
à l'un des membres du forum. ^^
Je me demande si notre cher admin t'as vus...^^
Arezki Jär
avatar
Soleïsam


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Sam 15 Mar - 12:12

Bienvenue sur le forum Elyandra Smile

Le cher admin' à bien vue la nouvelle, sauf que ça fait partit de ton rôle de vérifier la fiche des Humains. Wink

Quoi qu'il en soit, jolie fiche Smile Je file te mettre dans ton groupe et ajouter ton rang.

_________________
Invité
avatar
Invité


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   Sam 15 Mar - 14:20

Je sais bien que c'est mon rôle très cher admin...^^
Pour une fois qu'il y a un humain et pas un lycan ou un vampire...
En tout cas, Elyandra tu as l’honneur d'être la première personne que je valide
en tant que modératrice ! ^^
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyandra futur Viper   

Elyandra futur Viper

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-